PÉRIODES DE VIE.

Les périodes spécifiques ou difficiles de la vie de nos Chiens, de la croissance à la vieillesse.

PÉRIODES DE VIE. 

Sous-catégories

  • Allaitement chien

    Une mère allaitante devrait être nourrie en permanence - les soins pour ses chiots sont incroyablement
    durs et l'apport calorique doit être beaucoup plus élevé que d'ordinaire.
    La plupart des aliments pour chiens conseillent des doses recommandées pour cette période.
    Assurez-vous que la chienne ait toujours accès à ses croquettes et à son eau douce, car les chiens
    allaitants ont également tendance à boire davantage. Tout au long de cette période, il faut nourrir la
    mère autant qu'elle décidera, elle, de manger - il est impossible de la forcer.

    Mais il est possible d'enrichir et de supplémenter sa ration.

  • Croissance Chiots

    Les premiers mois d'un chiot sont essentiels pour le développement de son corps et de son esprit.
    En fait, les chiots vivent leur période de croissance la plus rapide lors des six premiers mois de leur
    vie et dépensent pratiquement deux fois plus d’énergie qu’un chien adulte. La capacité de
    l’estomac du chiot ne lui permet pas d’ingérer suffisamment de nourriture en un seul repas.
    Il est donc important que sa ration journalière soit divisée en trois repas jusqu’à l’âge de
    6 mois, puis en deux repas par jour pour le reste de son plus jeune âge.

    Supplémenter son alimentation est donc de tout premier plan.
    Quelques elixirs émotionnels sont parfaitement adaptés pour gérer la peur,
    le manque de confiance, le sevrage...

  • Constipation chien.

    La cause la plus fréquente de la constipation chez le chien est la mauvaise alimentation (os, cheveux,
    matières étrangères, fibre excessive). Mais aussi d'autres causes comme la déshydratation, les tumeurs
    et les traumatismes (par exemple, bassin ou base de la queue brisés). Les signes de constipation
    sont l'effort excessif pour déféquer sans production fécale et un abdomen inférieur douloureux.
    Plus un chien est longtemps constipé plus le traitement est long et couteux.

    Vous pouvez aider votre chien en lui assurant un régime alimentaire complet (par exemple,
    croquettes pour chiens de sa race), assurez lui toujours un accès à l'eau douce et faites lui
    faire plus d'activités.
    Les chiens mâles non castrés sont enclins à développer une prostatite et des tumeurs
    prostatiques qui peuvent entraîner une constipation.
    Ne tardez pas à consulter si un traitement naturel est resté sans effet.

  • Convalescence Fatigue...

    La convalescence est la période suivant une maladie pendant laquelle l'animal retrouve progressivement
    ses forces et un état de santé habituel.
    Une alimentation riche, de qualité et variée, appétante et digeste, à petite dose, est souvent suffisante
    pour aider l'animal à retrouver sa ration habituelle.
     
    En moyenne, un  chien en rétablissement devrait consommer 175 g par kg de poids.

    Une fatigue passagère peut aussi se supplémenter comme la convalescence.

  • Chaleurs chienne

    Les chaleurs chez la chienne sont la période propice à la reproduction. Elles durent environ
    3 semaines et reviennent généralement deux fois par an (au printemps et à l’automne).
    Cette généralité est assortie selon les races d’exceptions : certaines chiennes peuvent présenter
    une seule période de chaleur par an et d’autres trois.
    Les premières chaleurs apparaissent chez la chienne dès l’âge de 6 à 7 mois pour les petites
    races et jusqu’à 18 mois pour les grandes races.
    Il est fortement recommandé de laisser se dérouler les premières chaleurs avant
    d’entreprendre quoi que ce soit (gestation et / ou contraception)..
    Il n’y a pas de ménopause chez les chiennes, les chaleurs dureront donc toute
    la vie de l’animal.
    Les chaleurs ont toutefois tendance à s'espacer et à devenir plus discrètes
    avec l’âge, mais mêmeralentie, l'activité hormonale continue.

    Des aides naturelles existent soit pour calmer les ardeurs de cette période
    ou garder un contrôle, soit pour aider au changement qui se prépare.

  • Diabète du chien

    Le diabète sucré peut toucher tous les chiens d’âge moyen ou âgés, dès 5-6 ans, quels que soient leur race,
    leur sexe et leur mode de vie.

    Néanmoins le diabète est plus  fréquent chez les femelles non stérilisées que chez les mâles, surtout dans
    les semaines qui suivent les chaleurs.  

    Le surpoids est également un facteur favorisant  de l’apparition du diabète.

    Le chien diabétique a d’abord tendance à boire et uriner plus que d’habitude. Puis à maigrir fortement
    malgré un appétit augmenté : c’est dû à l’impossibilité de l’organisme d’assimiler correctement
    le glucose. Dans certains cas des complications comme la cataracte (l’œil « blanchit » et le

    chien voit moins bien) peuvent survenir avant le diagnostic.

    Consultez votre vétérinaire car le dibète peut avoir de graves conséquences.

  • Diarrhée chien.

    La prise en charge d’un animal présentant une diarrhée dépend en premier lieu du caractère aigu ou chronique
    de la diarrhée.
    La  diarrhée aiguë est un motif de consultation fréquent chez le vétérinaire. Elle implique un large éventail
    de causes qu’il est parfois difficile de préciser.
    Pouvant être d'origine infectieuse, alimentaire, parasitaire, ou même toxique, un avis compétent en cabinet
    n'est pas à négliger même si les symptômes s'éteignent souvent d'eux même avant d'avoir touvé la cause.

    Ces quelques aides peuvent accompagner ce déséquilibre.

  • Drainage Detox chien.

    La désintoxication est le processus d'élimination des substances indésirables et dangereuses dans le corps.
    Le foie, les reins, le système gastro-intestinal et la peau détoxifient constamment et naturellement
    les déchets tous les jours. Avec une exposition importante à des centaines de produits chimiques
    tout au long de la vie, il est important d'aider nos animaux de compagnie à déclencher régulièrement
    une désintoxication.
    Il peut y avoir certaines réactions de désintoxication comme une plus faible énergie, des mucus
    dans les selles, des démangeaisons sur la peau ou des oreilles, possible aussi une légère
    diminution de l'appétit. Ce sont des réactions normales lorsque le corps passe dans un
    cycle de nettoyage. Les symptômes devraient passer en quelques jours. Si celà vous
    inquiéte, diminuez la dose de produit de moitié pendant quelques jours. Si cela
    ne fonctionne pas, diminuez à nouveau; ou donner tous les deux jours la dose par moitié.

  • Gestation Lactation...

    La nutrition est un facteur d'importance dans la production de chiots solides et sains.
    Un régime alimentaire de bonne qualité pour adultes est nécessaire pour les animaux et les deux
    parents devraient avoir un état corporel optimal au moment de l'accouplement.

    En règle générale, les chiens d'un poids idéal devraient avoir des côtes recouvertes d'une légère
    couche de graisse, facilement palpées avec les doigts mais ne doivent pas être visibles à l'œil nu.
         - En surpoids, ces animaux connaissent un taux plus élevé de difficultés à l'accouchement
    ainsi qu'une production insuffisante de lait.
         - En sous-poids, ces animaux sont les plus susceptibles de rencontrer des problèmes
    de santé compte tenu de l'énorme demande en nutriments de la grossesse elle même
    qui prépare aussi l'allaitement (production laitière).

    Plusieurs produits de supplémentation alimentaire et d'accompagnement
    peuvent aider cette période.

  • Nervosité Agitation,...

    De nombreuses situations peuvent s’avérer éprouvantes pour les chiens, notamment les bruits
    particulièrement forts (feux d’artifice, orages, appareils ménagers), les visites chez le vétérinaire,
    les déplacements en voiture, le fait de rester seul à la maison, les séjours en chenil/pension,
    les modifications de l’environnement et de la composition de la famille.
    Le stress peut donner lieu à des comportements inappropriés. Le chien peut par exemple
    fuir les gens, se cacher, aboyer et gémir de manière excessive, faire ses besoins dans la
    maison, détruire des objets de la maison...

    Une aide peut s'avérer nécessaire.

  • Parasites, Puces chien.

    Il existe deux grandes catégories de parasites :
         - Les parasites externes qui vivent et se nourrissent sur la peau de votre animal,
           notamment les insectes et les acariens.
         - Les parasites internes, principalement les vers, présents dans différents organes,
           ou dans le sang, et qui spolient également votre chat ou votre chien.

    Les puces, rarement à l’origine de maladies graves chez le chien, sont en revanche
    à l’origine de la transmission de certains vers digestifs tels que Dipylidium caninum.
    Elles provoquent chez certains chiens, des démangeaisons qui entraînent souvent
    une gêne considérable (c’est la DAPP: Dermatite par Allergie aux Piqûres de Puces).
    Lorsque l’habitat est infesté, les piqûres de puces peuvent également concerner
    tous les membres du foyer (personnes et autres animaux).

    Quant aux tiques, elles peuvent être à l’origine de maladies mortelles chez le chien.

    Traitez régulièrement pour éviter les infestations.

  • Perte de poids,...

    En france, près de 40 % des chiens présentent un embonpoint plus ou moins marqué.
    Faute d’un contrôle efficace et précoce, cet excès de poids peut mener à une véritable obésité qui
    représente alors une situation critique.l’obésité est à proprement parler une maladie de la nutrition
    qui justifie systématiquement une prise en charge vétérinaire. En effet, la santé des animaux
    obèses est souvent dégradée par des maladies articulaires (arthrose), des désordres du
    métabolisme (diabète sucré), des insuffisances cardio-respiratoires, ou certains cancers...
    Cependant, sans attendre que ce stade soit atteint, la qualité de vie d’un chien en simple
    surcharge pondérale peut se trouver altérée dès qu’il devient moins actif, moins gai ou
    moins joueur. Sa longévité est aussi clairement raccourcie...!
    Le surpoids a des conséquences indéniables sur le bien-être physique et probablement
    psychique de nos compagnons. Il existe des solutions préventives en appliquant quelques
    mesures de bon sens, au quotidien et avant qu’il ne soit trop tard.

    Des aides naturelles peuvent renforcer la prise en main du ontrole de l'alimentation.

  • Tartre, Mauvaise...

    Les bactéries qui se trouvent à l’état naturel dans la salive s’agglomèrent à la surface
    des dents, et y produisent différentes substances qui forment une pellicule qui
    recouvre les dents : c’est la plaque dentaire. Petit à petit, la pellicule s’épaissit,
    s’insinue sous la gencive, se minéralise : le tartre apparaît, dans lequel
    sont concentrées un grand nombre de bactéries, à l’origine de l’odeur
    fétide et particulièrement désagréable lorsque votre compagnon vient
    vous faire des câlins !

    Les facteurs qui favorisent l’apparition du tartre sont divers :
    prédisposition raciale : essentiellement les races de petite taille,
    comme caniche, yorkshire, pékinois, bichon, shih-tzu, etc.,
    chez qui le tartre peut apparaître même sur les dents de lait !
    (en moyenne, le tartre apparaît entre 5 et 8 ans), mais aussi
    alimentation « molle »(humide), ainsi que certains problèmes digestifs.

    L’hygiène bucco-dentaire de votre chien est primordiale
    pour la santé de ses dents, mais aussi de tout l’organisme,
    et essentielle à son bien-être. C’est pourquoi il est important
    de s’impliquer au quotidien : il existe actuellement assez de
    solutions pour que vous trouviez celle qui vous convient le mieux !
    N’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire.

  • Vieillesse du chien.

    La vieillesse chez le chien comme chez l’homme implique des modifications dans le fonctionnement
    des différents organes, qui se fatiguent plus ou moins vite. Il importe de connaître quels sont les
    premiers signes du vieillissement, afin de les repérer, de surveiller et si possible, de prévenir
    une dégradation trop rapide, afin d’assurer à votre chien une fin de vie sereine.
    Le vieillissement chez le chien se traduit le plus souvent par des problèmes articulaires
    (difficultés de déplacement), une dentition en mauvais état, un pelage plus terne,
    des reins fragiles, une plus grande sensibilité aux maladies et au stress,
    éventuellement l’apparition de tumeurs. C’est pourquoi les soins basiques,
    notamment l’alimentation et les soins d’entretien, sont primordiaux
    pour aider votre animal à aborder sa période sénior. Mais il est aussi
    important de faire surveiller régulièrement votre compagnon par
    votre vétérinaire, qui sera à même de vous conseiller, de prescrire
    examens et traitements susceptibles d’améliorer le confort
    de vie de votre chien, ou de soutenir ses organes défaillants.

    Une supplémentation de renfort et quelques aides émotionnelles
    s'avèrent souvent bénéfiques.

  • Vitalité chien.

    La préservation de la vitalité passe par une alimentation parfaitement adaptée aux races
    de chiens pour leur garantir le meilleur de leur forme, endurants et très actifs même en
    fin de journée. Mais parfois, il peut être nécessaire de "booster" le dynamisme de
    votre animal dans une période passagère plus contraignante,  ou lorsqu'il semble
    plus léthargique... voire en prenant de l'âge.
    Quelques références qui ont fait leur preuves...

  • Voyage, Transport chien.

    Un transport ou un voyage en voiture n’est pas  seulement  un  facteur  de  stress  pour l’animal
    domestique, il peut aussi comporter des risques et engendrer des désagréments pour les autres
    occupants du véhicule. Il convient d’organiser le transport de manière à ce qu’il se déroule
    sans complications pour toutes les personnes concernées, notamment quand on fait un
    long voyage et désire emmener son compagnon à quatre pattes.

    Pour éviter un niveau de stress important à l’animal domestique, voire même le mal
    des transports, il est recommandé d’habituer les chiens et les chats aux déplacements
    en voiture. Pendant les voyages, il convient de veiller à faire suffisamment de pauses
    (toutes les deux heures environ) et de donner alors aux animaux la possibilité
    de sortir. Il est recommandé de leur proposer de l’eau à cette occasion.

    Quelques plantes contre le mal des transport existent ainsi que que plusieurs
    fleurs de Bach pour apaiser l'inquiétude toujours sous jacente.